Une appli pour se mettre dans la peau d'un maire corrompu !

le
1
Capture d'écran du site de MeigaLabs, créateur de Corrupt Mayor Clicker.
Capture d'écran du site de MeigaLabs, créateur de Corrupt Mayor Clicker.

Près de 100 000 téléchargements depuis son lancement ! Les créateurs de Corrupt Mayor Clicker ne reviennent pas d'un tel succès. Carton plein pour MeigaLabs, un studio indépendant espagnol de développement de jeux et d'applications. À l'origine, trois jeunes informaticiens de 25 ans, tous anciens étudiants en Galice dans la région à l'extrême nord-ouest de l'Espagne. Lauréats d'un concours de l'université de Vigo, ils avaient obtenu une bourse pour créer leur entreprise, en 2014. Mais jusqu'ici, le succès se faisait attendre.

Le dernier-né en matière de jeux mobiles de MeigaLabs bouscule la morale : dans Corrupt Mayor Clicker, il faut incarner un maire corrompu jusqu'à la moelle et dont les décisions ne sont prises qu'en fonction du profit personnel qu'il pourra en retirer. Son parti ? Le Money Party ! Selon la description de l'application, tous les moyens sont bons pour y arriver : soudoyer les autorités locales ou les fonctionnaires, échafauder des fraudes, truquer des contrats publics ou des permis de construire, privatiser des hôpitaux, profiter des trafics en tout genre? et même acheter des votes, favoriser la prostitution ou vendre des armes. Bref, les possibilités sont sans limites. La philosophie du jeu se résume en une phrase : « Sois un bon politicien, triche et vole tout ce qui est possible jusqu'à ce que tu aies amassé une quantité démesurée d'argent dans notre banque suisse. »

« Amusant, simple et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mercredi 12 aout 2015 à 11:27

    Un maire corrompu, n'est ce pas un simple pléonasme ?????