Une aide à l'embauche dans les PME présentée le 18 janvier

le
7
UNE AIDE À L'EMBAUCHE POUR LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES ATTENDUE LE 18 JANVIER
UNE AIDE À L'EMBAUCHE POUR LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES ATTENDUE LE 18 JANVIER

PARIS (Reuters) - Une nouvelle aide à l'embauche dans les petites et moyennes entreprises sera présentée le 18 janvier, a annoncé lundi François Hollande, pour qui l'urgence de faire reculer le chômage s'accroît à 16 mois de l'élection présidentielle.

Le chef de l'Etat, qui fera à cette date ses voeux au Conseil économique, social et environnemental, avait évoqué de telles aides lors de ses voeux télévisés du 31 décembre.

Le gouvernement a déjà créé en juin une aide de 4.000 euros pour l'embauche d'un premier salarié, en contrat à durée indéterminée ou en contrat à durée déterminée de plus de douze mois, entre le 9 juin 2015 et le 8 juin 2016.

"Je demande au gouvernement de me présenter dans les prochains jours un dispositif exceptionnel, c'est-à-dire pour un temps limité, destiné à inciter à l'embauche dans les PME", a dit lundi François Hollande lors ses voeux au gouvernement, dont le texte a été transmis aux médias.

"J'en présenterai les éléments de manière précise lorsque je serai devant le Conseil économique, social et environnemental, c'est-à-dire avec les partenaires sociaux", a-t-il ajouté, un rendez-vous prévu le 18 janvier.

Le quotidien Les Echos évoque lundi une prime forfaitaire "de l'ordre de 1.000 à 2.000 euros" sur les nouvelles embauches de salariés peu qualifiés, une information que l'Elysée n'a pas voulu commenter.

Quant aux futures 500.000 formations supplémentaires pour les demandeurs d'emploi, dont le financement sera lui aussi précisé le 18 janvier, François Hollande a expliqué lors de ses voeux au gouvernement qu'"il faudra que nous redéployions les moyens, notamment ceux de la formation professionnelle".

La formation de 500.000 chômeurs coûtera "vraisemblablement" environ un milliard d'euros, un chiffre cité par Les Echos, a déclaré lundi le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen.

François Hollande a fait de la baisse du chômage une condition pour se présenter à la présidentielle de 2017.

(Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JOG58 il y a 11 mois

    Est ce qu'n France on est capable de gerer uniquement avec des aides. Est ce que l'executif manque à ce point d'intelligence et de compétence pour ne pas mettre en place les seules mesures qui pourraient faire redemarrer l'economie : baisse des charges, simplification du code du travail...seraient surement plus efficaces que toutes ces mesures stupides comme les hommes qui les initient.

  • jfvl il y a 11 mois

    Comme toujours les socialiste pensent résoudre les problèmes avec de l'argent qu'il n'ont pas. Mais les chefs d'entreprises ne sont pas des fonctionnaires, ils n'embauchent que s'il y a un besoin. Ils savent aussi qu'une prime de de 4000 € ne couvrira au mieux que 2 mois de salaire ...et, s'il doivent se séparer de leur salarié que cela leur coutera beaucoup plus que n'importe qu'elle incitation financière.

  • M7361806 il y a 11 mois

    Des mesures inutiles devant une assemblée inutile qui ne sert qu'a planquer gracement des copains!

  • M7361806 il y a 11 mois

    Avec de nouveaux impots et sans rien supprimer dece qui est inefficace !

  • M8252219 il y a 11 mois

    URGENCE URGENCE sa campagne présidentielle va nous coûter chère , surtout qu'il n'a fait aucune économie sur le budget de fonctionnement de l'état. Non réduction du nombre des parlementaire, Non réduction du nombre des fonctionnaires administratifs, Non réduction des inégalités entre salariés du privés et salariés du publique et régimes spéciaux, LES INTÉRÊTS DE LA DETTE FRANÇAISE C'EST 45 MILLIARDS D'EUROS PAR AN et ça augmente tous les jours.

  • M415325 il y a 11 mois

    Ils peuvent continuer à gesticuler on est mal parti la crise est là L embauche des personnes qu n'ont pas de qualification et qui vont au prudhomme pour un rien Il faudrait que les sociétés soient kamikazées pour embaucher surtout avec la pression fiscale qui va repartir

  • jmlhomme il y a 11 mois

    quand on sait que la formation professionnelle ( 32 milliards quand meme ) est un gaspillage monstre.... Que va faire un petit milliard de plus.... Un plan d'urgence emploi..... c'est 20 milliards qu'il faut.... Bien sur il faut les retirer d'autres sources de gachis.. ET supprimer les organisations qui en ont été responsables ( CCI, pole Emploi etc.......). Et pourquoi pas les confier ces 20 milliards aux organisations patronales de petites tailles, ces syndicats de petits patrons bosseurs.