Une Agence nationale de la biodiversité sur les rails

le
4
CRÉATION D'UNE AGENCE NATIONALE DE LA BIODIVERSITÉ
CRÉATION D'UNE AGENCE NATIONALE DE LA BIODIVERSITÉ

PARIS (Reuters) - Les députés français ont adopté mardi par 325 voix contre 189 le projet de loi sur la biodiversité qui prévoit notamment la création d'une Agence nationale (AFB) pour enrayer la disparition des espèces.

Ce texte, le premier sur ce sujet depuis la loi sur la protection de la nature en 1976, a "pour ambition de protéger et de valoriser nos richesses naturelles", a dit Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie.

Les groupes PS, radicaux de gauche et écologiste ont voté pour ce projet de loi que le Sénat devrait examiner en juin. Le groupe UDI (centriste) s'est abstenu. L'UMP a voté contre cette "loi d'affichage et racoleuse".

L'Agence nationale de la biodiversité, parrainée par l'astrophysicien Hubert Reeves, regroupera l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques, l'établissement public des parcs nationaux, l'agence des aires marines protégées et l'Atelier technique des espaces naturels.

Ce texte, qui transpose en droit français le protocole de Nagoya signé par 59 pays dont la France dans le cadre de la convention sur la diversité biologique, prévoit la création d'un principe de "solidarité écologique".

Il prévoit également la création de zones de conservation halieutiques, durcit les sanctions pour le commerce illicite d'espèces protégées et crée un délit de trafic de produits phytosanitaires en bande organisée.

Parmi les amendements retenus, l'un prévoit d'interdire les bâches publicitaires recouvrant les échafaudages sur les immeubles classées, un autre vise à optimiser les toitures des nouvelles surfaces commerciales en y installant soit des sources de production d'énergie renouvelable (panneaux photovoltaïques) soit des toitures végétalisées, soit les deux.

Un autre, voté contre l'avis du gouvernement, interdit à partir du 1er janvier 2016 l'utilisation des produits phytosanitaires de la famille des néonicotinoïdes réputés toxiques notamment pour les abeilles.

(Emile Picy, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le mardi 24 mar 2015 à 23:40

    Encore un machin socialiste.

  • M4098497 le mardi 24 mar 2015 à 18:31

    Une agence qui va protéger députés et sénateurs qui vont pas tarder à se faire virer

  • M4098497 le mardi 24 mar 2015 à 18:29

    Et une agence de plus avec un président , des frais de représentation, des agences locales , des rapports que personne ne lira , des abus qu'on lira dans le canard comme la rédaction d'études fictives. Le B.. continue ! Et pourquoi pas une haute autorité, une inspection des services.

  • bsr16 le mardi 24 mar 2015 à 18:00

    encore une planque pour politiciens sur le declin...avec quel moyen ? ils vont pondre des lois ...c'est sur que ca va sauver les animaux