Un site pour éviter la cohue dans le supermarché le 24 décembre

le
0

À l'occasion des fêtes, le site Comme-a-la-boucherie.com propose une livraison express en moins de trois heures.

Entre l'achat des cadeaux de Noël et la décoration du sapin, pas facile de trouver le temps de faire les courses pour son repas de Réveillon. Pour dépanner ceux qui se laissent prendre de court, le site Comme à la boucherie propose de leur livrer à domicile la viande qu'ils auront commandée en ligne.

Derrière cette idée insolite se cache la Grande Boucherie Première, dont la boutique physique est située dans le 1er arrondissement de Paris. Elle s'est associée en 2010 avec une agence de création de sites internet pour développer son offre en ligne. À l'occasion des fêtes de fin d'année, elle inaugure son service de livraison express, grâce auquel les Parisiens peuvent être livrés en moins de trois heures. Un service qui n'est pas sans rappeler celui lancé par... la Fnac, fin novembre.

Expédiée directement depuis Rungis, la viande est emballée sous vide pour la plupart des produits. Pour garantir sa fraîcheur, Comme à la boucherie la fait livrer par des véhicules réfrigérés à Paris ou dans des colis isothermes spécifiques, gérés par UPS. Cette technique préserve une température entre +2°C et +4°C durant 48 heures, soit le délai maximal de livraison garanti par Comme à la boucherie, précise Olivier Hameau, responsable clientèle pour le site.

Développer des points-relais à la campagne

Bien que la vente en ligne ne représente à l'heure actuelle que 5% du chiffre d'affaires de la Grande Boucherie Première, Pierre Dubois, son directeur général, compte sur la période des fêtes pour accroître la visibilité de ce service. «Le mois de décembre est le plus important de l'année pour nous, souligne-t-il. Nous proposons toute une gamme de produits saisonniers, comme les foie gras ou même les saumons.»

Pierre Dubois espère faire grimper le chiffre d'affaires de Comme à la boucherie de 50%, en passant la barre du million et demie d'euros. Pour cela, il souhaite augmenter le nombre de points-relais dans lesquels il est possible de retirer son colis, afin de rester au plus près du client. «Les points-relais sont essentiels, étant donné qu'une grande part de notre clientèle se situe en zones rurales», explique-t-il. S'ils ne peuvent pas aller à la boucherie, la boucherie viendra à eux.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant