Un séisme de magnitude 8,3 fait trois morts au Chili

le
0
UN FORT SÉISME FAIT AU MOINS TROIS MORTS AU CHILI
UN FORT SÉISME FAIT AU MOINS TROIS MORTS AU CHILI

SANTIAGO (Reuters) - Un séisme de 8,3 degrés de magnitude qui s'est produit mercredi au large du Chili a fait au moins trois morts. Le gouvernement chilien a ordonné l'évacuation des zones côtières, où une alerte au tsunami est en vigueur.

La secousse, évaluée dans un premier temps à 7,9 degrés, a fait chanceler des bâtiments de la capitale, Santiago, et a été ressentie jusqu'à Buenos Aires, en Argentine, sur la côte est du continent.

"Une fois de plus, nous sommes victimes d'un coup sévère de la nature. Malheureusement, nous avons été informés que le décès de trois personnes a été confirmé", a déclaré la présidente chilienne, Michelle Bachelet, qui devait se rendre dans la zone la plus touchée.

Une jeune femme de 26 ans a été tuée par l'effondrement d'un mur à Illapel, ville la plus proche de l'épicentre, et une personne a succombé à une crise cardiaque, selon la presse.

L'épicentre a été localisé à 280 km de Santiago et à 46 km d'Illapel, où il n'y plus ni eau courante ni électricité, selon le maire.

Des vagues de 4,5 m ont déferlé à Coquimbo, rapporte la marine. "Nous sommes dans une situation grave avec le tsunami. Des quartiers d'habitation sont inondés (...) L'océan a atteint le centre-ville", a déclaré le maire, Cristian Galleguillos.

Selon le centre d'alerte aux tsunamis du Pacifique, des vagues de trois mètres pourraient s'abattre sur les rivages de Polynésie française, mais les autorités locales jugent le risque beaucoup plus faible.

"Actuellement, le Haut-commissariat de la République en Polynésie française est en mesure de confirmer, au regard des calculs du Laboratoire de géophysique, qu’un train de vagues de faible intensité atteindra les côtes polynésiennes au cours de la nuit de mercredi à jeudi", peut-on lire dans un communiqué.

En revanche, une vigilance concerne les îles Marquises où des vagues de 1,20 mètre à 1,40 mètre sont susceptibles de toucher l’archipel aux alentours de 23h20, heure de Tahiti.

Au Pérou, les vagues n'ont pas dépassé 20 cm et elles devraient être de moins d'un mètre à Hawaï.

Trois répliques toutes supérieures à six degrés de magnitude ont eu lieu dans l'heure qui a suivi la première secousse.

En février 2010, un séisme de magnitude 8,8 avait fait un demi-millier de morts dans le centre du Chili.

(Anthony Esposito, avec Marco Aquino à Lima et Daniel Pardon à Papeete, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant