Un rassemblement de l'Action française interdit à Roquevaire

le
1

MARSEILLE (Reuters) - Le préfet de police des Bouches-du-Rhône a pris vendredi la décision d’interdire un rassemblement du groupe d'extrême droite, l'Action française, en raison d'un risque avéré de trouble à l'ordre public.

Le rassemblement était prévu samedi dans la commune de Roquevaire où les militants de l'Action française voulaient se recueillir sur la tombe de Charles Maurras, la figure emblématique du principal mouvement d'extrême droite sous la IIIe république.

"Ce rassemblement a suscité un appel à la contre- manifestation lancé par plusieurs associations et fédérations locales", précise la préfecture de police dans un communiqué.

Elle souligne que la "proximité des deux rassemblements" et une "récente série de heurts et agressions" impliquant des individus se réclamant de l'Action française font courir un "risque avéré de confrontation".

Cette situation est, selon elle, "de nature à troubler gravement l'ordre public".

"Par ailleurs, la forte mobilisation des forces de l'ordre sur l'ensemble des missions de l'état d'urgence ne permet pas d'encadrer ces rassemblements, ni même de contenir tout débordement", indique-t-elle.

L'Action française entendait commémorer la manifestation sanglante menée par des ligues nationalistes qui, le 6 février 1934, a fait 15 morts près de l'Assemblée nationale.

(Jean-François Rosnoblet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 le samedi 6 fév 2016 à 20:10

    Tout à fait d'accord avec vous rene1596.