Un parlementaire sur dix dans le viseur du fisc

le
1
Lucien Degauchy, Bernard Brochand et Bruno Sido.
Lucien Degauchy, Bernard Brochand et Bruno Sido.

Les députés Bernard Brochand, Lucien Degauchy et le sénateur Bruno Sido ne seraient que la partie émergée de l'iceberg. Selon Europe1.fr, qui confirme une information du Canard enchaîné datée du mois de novembre, plus d'un parlementaire sur dix serait en ce moment même dans le collimateur de la justice pour des irrégularités fiscales. Soit une centaine de parlementaires sur un total de 925.

La plupart des litiges portent sur une sous-évaluation du patrimoine et non sur des fraudes en tant que telles, "sauf pour une vingtaine d'entre eux", précise le site. Le dénouement de ces enquêtes devrait être connu en janvier.

Haute Autorité

Le mois dernier, dans le cadre des lois post-Cahuzac d'octobre 2013 et de la création de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, la justice avait était saisie du cas de trois parlementaires UMP : l'ex-maire de Cannes Bernard Brochand, le député de l'Oise Lucien Degauchy et le sénateur Bruno Sido, président du conseil général de la Haute-Marne. Ils sont notamment soupçonnés d'avoir omis de déclarer des avoirs détenus à l'étranger.

Le chef de file des députés PS, Bruno Le Roux, avait alors estimé que "les élus qui fraudent doivent démissionner".

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le vendredi 5 déc 2014 à 09:51

    Ça va rassuré les français sur les avantages de la démocratie!!!!!