Un nouveau dérapage de Jean-Marie Le Pen ?

le
0
Serge Moati livre les conversations qu'il a eues avec Jean- Marie Le Pen.
Serge Moati livre les conversations qu'il a eues avec Jean- Marie Le Pen.

Il est connu pour ses phrases-chocs. Après l'affaire de "la fournée", le président d'honneur du Front national en remet une couche. C'est ce que révèle le réalisateur Serge Moati, dans son livre Le Pen, vous et moi. Publié aujourd'hui, l'auteur y retranscrit les conversations qu'il a eues avec Jean-Marie Le Pen. L'une d'entre elles ne passe pas inaperçue. À la page 37 du livre, le documentariste livre la discussion suivante.

"Pardon, mais vous m'avez bien dit que votre père avait été en camp de concentration ?" se demande l'ancien chef du FN. "Oui, en Allemagne", répond alors le réalisateur. "Il est mort ?" continue le frontiste. "Non, sinon je ne serais pas là." Ce à quoi Jean-Marie Le Pen aurait alors rétorqué : "Alors, vous voyez. Il en est sorti, ça prouve qu'on ne fourrait pas tout le monde dans les chambres à gaz. Vous en êtes la preuve vivante, si j'ose dire... Bon, attention à la loi Gayssot."

L'affaire de "la fournée"

Début juin, l'ancien président d'honneur du FN avait déjà provoqué une polémique après des propos jugés antisémites. Alors que Patrick Bruel annonçait son refus de chanter dans les villes remportées par le Front national, il avait déclaré : "On fera une fournée la prochaine fois."

Même si Marine Le Pen a condamné les propos de son père, elle n'entend pas l'éloigner de son parti. Comme elle l'a indiqué le 1er septembre dernier : "Je ne crois pas du tout que nous puissions nous passer de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant