Un directeur des Restos du c?ur soupçonné d'avoir menti sur une agression

le , mis à jour le
0
Une voiture de police française.
Une voiture de police française.

L'histoire avait fait grand bruit. Vendredi 1er juillet, un gérant bénévole des Restos du coeur de Montreuil (Seine-Saint-Denis), âgé de 59 ans, avait déclaré s'être fait agresser par un couple dans la rue où se trouvent les locaux des Restos du c?ur. Blessé à la clavicule et à l'abdomen, il avait déclaré aux policiers avoir été attaqué par un couple armé d'une hache et d'un couteau qui aurait crié « Allah Akbar, chien d'infidèle » en prenant la fuite, selon les informations communiquées par le parquet de Bobigny. L'homme de type africain lui aurait directement porté un coup de hache, que la victime a esquivé, tandis que la femme, voilée mais le visage découvert, lui aurait assené plusieurs coups de couteau à hauteur de l'abdomen, avait également rapporté le parquet. La brigade criminelle de la police judiciaire parisienne avait été chargée de l'enquête pour tentative d'homicide volontaire. Aucun témoin de l'agression ne s'était fait connaître.

« Dénonciation de crime imaginaire »

Coup de théâtre ce mardi, selon les informations de LCI : il serait aujourd'hui en garde à vue pour « dénonciation de crime imaginaire ». La mesure aurait été prise ce mardi en fin de matinée. Selon LCI, « les policiers de la brigade criminelle du 36, quai des Orfèvres estiment que la version livrée par cet homme est truffée d'incohérences. Dans les heures qui avaient suivi les faits,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant