Un déjeuner où Manuel Valls a très dignement avalé son chapeau

le , mis à jour le
0
Manuel Valls, le secrétaire général de l'Élysée Jean-Pierre Jouyet et François Hollande après le déjeuner de travail au lendemain de la parution d'une interview très offensive du Premier ministre.
Manuel Valls, le secrétaire général de l'Élysée Jean-Pierre Jouyet et François Hollande après le déjeuner de travail au lendemain de la parution d'une interview très offensive du Premier ministre.

Au menu du déjeuner à l'Élysée ce lundi, était-ce une soupe à la grimace ou une poêlée de couleuvres  ? Que nenni, a déclaré le Château, qui assure que le traditionnel « déjeuner de travail » entre Manuel Valls et François Hollande s'est déroulé dans « une ambiance tout à fait cordiale et studieuse », "un climat serein et de confiance", selon matignon. L'action de l'exécutif va pouvoir « bien entendu » se poursuivre sereinement, a ajouté l'entourage du chef de l'État.

Il semble même que, au dessert, Manuel Valls a avalé son chapeau avec plaisir. Selon Matignon, « il ne peut y avoir, notamment dans ce moment précis où la France fait face à la menace terroriste, de confrontation politique dans le cadre d'une primaire entre un président de la République et un Premier ministre », a fait valoir Manuel Valls au chef de l'État entre la poire et le fromage. « Et ce, encore moins entre deux personnalités dont les rapports sont basés sur la confiance », est-il souligné. Toujours selon Matignon, « après la primaire de la droite et dans la perspective de celle de la gauche », le Premier ministre a expliqué à son hôte « qu'il ne pouvait y avoir et qu'il n'y aurait jamais de crise institutionnelle ». « Chacun connaît mon exigence et ma rigueur sur ces questions. Je suis chef du gouvernement, j'ai le sens de l'État. »

Fermez le ban  : Valls ne sera pas Brutus.

9 %

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant