Un curé terrasse un malfrat avec une prise de judo

le
2
L'église de Sainte-Louise-de-Marillac à Drancy.
L'église de Sainte-Louise-de-Marillac à Drancy.

Comment ne pas jubiler devant un tel dénouement ? Deux mois et demi après les événements tragiques de Saint-

Étienne-du-Rouvray, l'irruption d'un agresseur dans une église pouvait augurer le pire, mais c'était sans compter sur la pratique des arts martiaux du père Bertrand. Au malfaiteur, surpris vendredi matin en train de dévaliser le presbytère et qui s'en est pris à lui physiquement, le curé de la paroisse Sainte-Louise de Marillac a opposé son courage et ses compétences de judo pour en venir à bout.

Curé judoka

Il est 7 h 45 lorsque le père Bertrand, réveillé par un bruit suspect dans le presbytère, trouve un cambrioleur qui lui fracasse une bouteille en verre sur le crâne pendant qu'un autre prêtre célébrait un office dans la chapelle, devant une vingtaine de paroissiens. Seulement l'ecclésiastique, âgé de 48 ans, a pratiqué le judo à haut niveau avant d'entrer dans les ordres. « Il lui a fait quelques prises bien senties qui l'ont immobilisé au sol », raconte le directeur de cabinet de la mairie de Drancy à l'AFP.

Pour l'heure, il est impossible de savoir si le curé judoka a recouru à un o-soto-gari ou à un uki-waza pour se défendre, seulement l'agresseur était déjà au tapis lorsque la police municipale a pénétré dans l'église. Le père Bertrand, déclaré vainqueur par ippon, a toutefois été transporté avec une large balafre au crâne à l'hôpital Bobigny,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bsdm il y a 2 mois

    La licra , la ligue des droits de l'homme et autres SOS racisme ne vont pas manquer de s'indigner de cette violence faite à un pauvre voleur qui a sacrifié sa bouteille sur le crane du curé!!

  • M9425023 il y a 2 mois

    Je suppose que la justice va assigner le Vatican. Dans ces cas là, seul celui qui a des sous est poursuivi.