UMP : l'interview coup de poing de Nicolas Sarkozy

le
0
A quelques heures de son intervention au 20 heures de France 2 ce dimanche, l'ex-chef de l'État a dévoilé au JDD ses projets de campagne.
A quelques heures de son intervention au 20 heures de France 2 ce dimanche, l'ex-chef de l'État a dévoilé au JDD ses projets de campagne.

Alors qu'il s'apprête, ce dimanche soir, à intervenir sur le plateau du 20 heures de France 2, Nicolas Sarkozy s'est confié au JDD. Il y a dessiné les lignes de sa campagne. Un galop d'essai dont voici l'essentiel : - L'UMP pulvérisée. "Je vais changer le nom du parti, mettre en place une nouvelle organisation, faire revenir les adhérents et donateurs pour redresser les comptes", a énuméré Nicolas Sarkozy.- La "relève". Il souhaite en effet réunir au sein de ce nouveau parti, qui serait maintenu dans les locaux de l'UMP, la "relève". Samedi, il avait réuni notamment à ses côtés les jeunes élus Gérald Darmanin et Virginie Duy-Muller.- "Ce n'est pas de ma faute si François Fillon n'a pas réussi à combler le vide après mon départ". "Si je réussi cette nouvelle formation, Alain Juppé et François Fillon ne pourront plus me rattraper", a-t-il assené. Et d'égratigner le premier sur son âge et sa condamnation judiciaire, et le second pour son manque de leadership : "Ce n'est pas de ma faute si François Fillon n'a pas réussi à combler le vide après mon départ", a plaidé Nicolas Sarkozy. - "J'ai été blanchi". Concernant les huit affaires dans lesquelles il est impliqué, l'ex-président s'est déclaré confiant : "Je suis sorti de Karachi. J'ai été blanchi dans Bettencourt. Sur la Libye, les juges savent que les documents sont faux". "Quant à Bygmalion", a-t-il ajouté, "c'est moi qui suis la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant