UMP : bienvenue au "Sarko show"

le
1
Nicolas Sarkozy lundi soir à Vélizy-Villacoublay.
Nicolas Sarkozy lundi soir à Vélizy-Villacoublay.

La pluie battante, les embouteillages interminables et la salle quasi inaccessible en transports en commun n'ont pas découragé les fans de Nicolas Sarkozy de venir nombreux pour soutenir leur héros. Environ 1 500 personnes étaient présentes à Vélizy-Villacoublay pour assister à son troisième meeting de campagne pour la présidence de l'UMP. Une partie de sa garde rapprochée complétait la démonstration de force : Valérie Pécresse, Pierre Bédier, David Douillet, Brice Hortefeux, Henry Guaino, Laurent Wauquiez, Éric Woerth, Patrick Ollier. Gérard Larcher était également présent, alors que son élection à la présidence du Sénat a été présentée comme une défaite de Nicolas Sarkozy qui soutenait son rival Jean-Pierre Raffarin.

Et comme lors de la deuxième édition à Troyes (Aube), l'ancien chef de l'État a innové sur la forme. Exit les discours interminables et ininterrompus. Place aux questions des militants, et aux réponses du candidat. Sur le fond, pas de grands changements. Nicolas Sarkozy a répété son projet pour la France, a défendu son bilan de président de la République, tout en se défendant de faire campagne pour 2017. Mais, sur la forme, l'exercice ressemblait à un "one-man-show" comique, puisque Sarkozy a employé le registre de l'humour à de nombreuses reprises, notamment pour s'en prendre à ses adversaires socialistes, aux juges, ou répondre aux critiques faites sur son retour en politique. Dans le public, certains...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le mardi 7 oct 2014 à 11:56

    MENTE/UR 1ER Lui qui à le plus profité de Bygmalion n'en connaissait pas l'existance lors de sa dernière campagne présidentielle