Ukraine : le témoignage angoissant d'une "déplacée" du Donbass

le
0
Depuis le début du conflit, plus de 260 000 Ukrainiens se sont déplacés à l'intérieur du pays.
Depuis le début du conflit, plus de 260 000 Ukrainiens se sont déplacés à l'intérieur du pays.

Depuis une dizaine de mois, la guerre déforme l'Ukraine. Conséquence : des familles entières sont déplacées, tentant de fuir comme elles le peuvent, la misère et le chaos. Selon Vincent Cochetel, le directeur du bureau du HCR en Europe - le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés -, le bilan fait actuellement état d'un peu moins d'un million de personnes éparpillées à l'intérieur du pays ou parties trouver refuge chez le voisin russe, moldave, polonais ou roumain. "On parle de 260 000 en Ukraine, et de 840 000 en Russie", précise-t-il. Victoria Rygovanova, professeur d'anglais, vivait à Horlivka dans la région du Donbass, à une quarantaine de kilomètres de la ville de Donetsk. En juillet dernier, elle décide, accompagnée de son mari et de leurs deux enfants (une fille de 3 ans et un fils de 13 ans) de fuir vers Kiev, la capitale. Plus question de subir un conflit dont l'issue reste chaque jour de plus en plus incertaine. Elle qui, de surcroît, n'adhère en rien aux affinités politiques de la République populaire de Donetsk, autoproclamée le 7 avril 2014. Contactée via Skype, la mère de famille fait part de sa situation précaire : son travail, ses enfants, le loyer. Installée depuis quelques mois dans un petit appartement de Kiev, Victoria doit aujourd'hui s'adapter à sa nouvelle vie, loin de sa mère, restée à Horlivka. Son mari n'a pas trouvé de travail pour le moment, et la déplacée doit de facto subvenir aux besoins...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant