Ukraine : des Français prennent les armes pour la Russie

le
1
Un séparatiste pro-russe à Donetsk, bastion rebelle dans l'est de l'Ukraine, le 22 juillet 2014.
Un séparatiste pro-russe à Donetsk, bastion rebelle dans l'est de l'Ukraine, le 22 juillet 2014.

Victor, Guillaume, Michael et Nikola assurent être "prêts à mourir pour les valeurs de la Russie". Les quatre jeunes Français, qui se sont rencontrés sur Facebook, ont intégré les rangs des séparatistes pro-russes combattant dans l'est de l'Ukraine. Ils ont raconté à Libération et au Monde (article réservé aux abonnés) leur parcours et les raisons de leur engagement.En juin, les quatre comparses, après avoir atterri à Moscou, se sont rendus à Rostov-sur-le-Don, dans le sud de la Russie, principale base arrière de la rébellion séparatiste. Ils voulaient voir comment ils pouvaient "venir aider le Donbass", la région minière rebelle de l'est de l'Ukraine. Deux mois plus tard, les quatre jeunes hommes ont finalement réussi à passer dans l'est de l'Ukraine, non sans mal. Le 20 août, ils arboraient l'uniforme des bataillons de la République populaire autoproclamée de Donetsk, rapporte Francetvinfo. Selon Libération, ils sont membres du bataillon Vostok ("Est" en russe), dirigé par un Russe qui donne ses ordres depuis la Russie. Tout a commencé pour eux à Belgrade, où les quatre hommes ont fondé en janvier "le mouvement ultranationaliste nommé Unité continentale". Déçus de l'arméeMême si l'organisation ne dispose "pour l'instant" que d'une page Facebook, elle nourrit l'ambition d'envoyer au Donbass une "brigade continentale". Le Monde souligne que "quelques Allemands, des Espagnols, des Tchèques et des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 le dimanche 31 aout 2014 à 19:36

    Chapeau!