UDI : Lagarde-Morin, le nouveau duel

le
0
Jean-Christophe Lagarde et Hervé Morin.
Jean-Christophe Lagarde et Hervé Morin.

Ils étaient quatre pour un seul fauteuil. Deux ex-ministres de Sarkozy et deux maires de banlieue parisienne (l'un de Seine-Saint-Denis, l'autre des Hauts-de-Seine). Malgré ce casting, le premier tour de l'élection interne de l'UDI, qui consiste à trouver un successeur à Jean-Louis Borloo, n'aura pas passionné les foules... Le second tour promet d'être plus attractif. Et pour cause, il risque de tourner au duel et de réveiller de vieilles rancoeurs entre les deux finalistes qui se partageaient (bien mal) la tête du Nouveau Centre. Jean-Christophe Lagarde, 46 ans, a dépassé Hervé Morin, 53 ans, de 728 voix, alors qu'on attendait le duo dans l'ordre inverse. "L'UDI de Borloo est morte"L'ex-ministre de la Défense et le député-maire de Drancy avaient enterré la hache de guerre afin d'évincer leur ennemi commun, Yves Jégo (ex-chouchou de Borloo, donné au départ favori). Pari réussi. Ce dernier se plaint sur Twitter d'une "septimana horribilis"... Et pour cause, son nom a été mêlé, à la veille de la fin du premier tour, à une affaire de suspicion d'enrichissement personnel. Une "boule puante" qui viendrait, selon les proches de Jégo, de Sarkozy - et non pas de ses rivaux. Le candidat malheureux (21,5 %) n'a, par ailleurs, pas pu compter sur les troupes de sa formation, le Parti radical, qui s'est peu mobilisé lors de cette élection. Pour son entourage, qui déplore le retour des "chapelles" et des réflexes centristes, "l'UDI de Borloo...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant