Uber : des clientes dénoncent le harcèlement des chauffeurs à Paris

le
2
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Uber, une nouvelle fois dans la tourmente. Alors que l'entreprise de VTC s'est retrouvée au coeur de plusieurs scandales - notamment le viol d'une cliente en Inde -, elle doit désormais faire face à des attaques en France. Des clientes parisiennes ont en effet révélé sur Twitter avoir été harcelées par des chauffeurs à qui elles n'avaient pas donné leur numéro de téléphone. Uber communique les coordonnées du passager au conducteur, et vice-versa, dans le but de prévenir en cas de retard ou d'annulation. Problème : les coordonnées ne sont pas effacées, et certains chauffeurs n'hésitent pas à s'en servir après la course."Si vous n'arrivez pas à dormir, je peux vous aider", "j'arrive ma puce", "j'ai une sucette", "c'est possible qu'on se revoie ? Lool". Les phrases d'accroche des chauffeurs Uber ont été publiées par les clientes sur le site de microblogging, qui ont par ailleurs interpellé l'entreprise en la taguant dans les messages.(Capture d'écran Twitter)"Très satisfaite"Citée par Libération, la société Uber affirme avoir "interdit aux chauffeurs de contacter un utilisateur après le transport", et rappelle que "tout manquement à la charte de qualité, et a fortiori la loi, entraîne une suspension immédiate, puis définitive si l'incident s'avère confirmé".Si des clientes ont fustigé le comportement de certains chauffeurs, d'autres rappellent toutefois qu'avant ces messages elles n'avaient pas vraiment eu à se...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • DonCorly le mardi 20 jan 2015 à 20:28

    Voilà où mène l'ultra-libéralisme à la Macron, avec une concurrence sauvage à tout prix, quite à casser un système qui marche.

  • M2711013 le dimanche 11 jan 2015 à 09:47

    Uber Pop, l'apologie du travail au noir.....