Turquie : l'état d'urgence d'Erdogan, un prétexte à la répression?

le
0

Trois mois après l'échec du coup d'État en Turquie, le pouvoir du président Erdogan n'en finit pas de reprendre en main le pays. 12 000 policiers viennent d’être mis à pied, alors que la chaîne pro-kurde IMCTV a vu ses locaux à Istanbul envahis par la police et a été réduite au silence en direct. Faut-il y voir une mesure normale dans le cadre de l'état d'urgence ou un acharnement contre la communauté kurde ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant