Turquie : "Cela prendra du temps de faire revenir les touristes"

le
2
Les plages de Kemer désertées par les touristes en juillet 2016. 
Les plages de Kemer désertées par les touristes en juillet 2016. 

« C'est catastrophique, on est effondrés. » Une dizaine d'attentats, suivis d'un putsch le 14 juillet dernier, ont porté un coup dur au secteur touristique turc. En juin, la fréquentation avait chuté d'un tiers. Depuis un an, les attentats à Istanbul et à Ankara ont fait près de 200 victimes et des milliers de blessés. Au total, en 2015, la Turquie a accueilli 36,24 millions de touristes étrangers ? dont 847 259 Français ?, 1,6 % de moins qu'en 2014. Cela, sur fond de diminution généralisée des touristes en provenance d'Europe. « Depuis un an, il n'y plus grand monde, les hôtels sont vides, témoigne Fikret Atalaya, président de Turquie Vision. Les touristes des pays arabes sont venus, mais eux aussi ont déserté. Il faut être voyageur pour aller en Turquie. »

En 2015, ce sont les Allemands qui ont été les plus nombreux (15,5 %) ; ils ont été suivis des Russes (10,4 %) et des Anglais (7 %). Mais la répartition des flux touristiques est en train de changer. En juin dernier, les touristes en provenance de Géorgie (plus d'un million de visiteurs) arrivaient en deuxième position, devant les Bulgares. Après l'incident tragique de l'avion russe Su-24 abattu par la Turquie, la Russie a répondu par des sanctions contre Ankara qui ont frappé quatre secteurs de l'économie turque : la construction, l'énergie, l'agriculture et le tourisme. Conséquence : en quelques mois, le nombre de touristes russes est passé de deux...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M140210 il y a 6 mois

    Avec H...r à la tête de ce Pays, pas prêt d'aller là-bas.

  • M4189758 il y a 6 mois

    JPi - Le temps qu'il faudra pour que revienne la démocratie.