Trump : la Silicon Valley appelle à la résistance

le
0
Dave McClure, fondateur de l'accélérateur 500 Start ups.
Dave McClure, fondateur de l'accélérateur 500 Start ups.

De rares figures médiatiques comme Peter Thiel, ou encore Palmer Luckey, le créateur d'Oculus Rift, ont affiché leur soutien à Trump, mais dans son ensemble, la Silicon Valley n'a pas cacher son désarroi face au nouveau président républicain. Il faut dire que certaines des mesures qu'il a évoquées lors de sa campagne, notamment la possibilité de "couper une partie d'Internet", a de quoi les inquiéter passablement.

Dave McClure, créateur de l'accélérateur 500 Start-up s'est, au cours de la soirée électorale agitée, d'abord amusé : «  Amérique, c'est une bonne chose que nous ayons fait passer une loi sur la décriminilisation de la marijuana ce soir. Nous en aurons tous besoin demain matin. »

Le lendemain, au Web Summit, un grand rassemblement qui a réuni plus de 50 000 personnes à Lisbonne, le même responsable a changé de ton : « Nous nous sommes fait voler et violer la nuit dernière ». « Les plateformes deviennent des moyens de propagande, et si le grand public n'est pas conscient que l'on peut s'en servir pour leur faire peur, oui, tous les « trous du c.. » (NDLR assholes, dans le texte) comme Trump vont pouvoir arriver au pouvoir » a expliqué McClure. « C'est notre devoir et notre responsabilité comme entrepreneurs et citoyens du monde, de nous assurer que ce genre de « m? » n'arrive pas. ». Et de conclure : "Cette merde ne doit pas durer, levez-vous pour défendre vos droits, a lancé...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant