Trump à la recherche de son vice-président

le
0
Donald Trump reconnaît qu'il a besoin sur son ticket d'un homme ou d'une femme qui rassure l'électorat.
Donald Trump reconnaît qu'il a besoin sur son ticket d'un homme ou d'une femme qui rassure l'électorat.

S'il gagne l'élection présidentielle, qui sera le vice-président de Donald Trump ? Deux semaines avant la convention républicaine qui doit le désigner comme le candidat du parti, le milliardaire alimente le suspense. Il faut dire que le choix d'un « VP » est important : il peut compenser certaines faiblesses du candidat, l'aider à remporter un État-clé et rassurer des électeurs hésitants. Car Donald Trump, 70 ans, ne se connaît qu'un seul défaut : n'ayant jamais occupé de fonction élective, il a reconnu qu'il lui fallait quelqu'un qui connaisse le monde de la politique.

Il a rencontré ces derniers jours le gouverneur de l'Indiana Mike Pence et la sénatrice de l'Iowa Joni Ernst. Et parmi les noms régulièrement cités par la presse américaine figurent ceux du gouverneur du New Jersey Chris Christie et de l'ancien speaker de la Chambre des représentants Newt Gingrich. Dans ce casting, chacun présente ses défauts et qualités.

Chris Christie, 53 ans, gouverneur du New Jersey depuis 2010

Candidat malheureux aux primaires républicaines, cet ancien procureur fédéral au discours parfois décapant a été l'un des premiers, en février, à se ranger derrière Donald Trump, qui l'a récompensé en le nommant responsable de son équipe de « transition » s'il gagne en novembre. Il est aussi gouverneur républicain d'un État traditionnellement démocrate, et son...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant