Trump : à J + 1, la parole raciste se libère

le , mis à jour le
0
Donald Trump a multiplié les sorties racistes pendant sa camapgne contre les musulmans ou les Mexicains par exemple. 
Donald Trump a multiplié les sorties racistes pendant sa camapgne contre les musulmans ou les Mexicains par exemple. 

Ils sont jeunes, environ une vingtaine d'années, et posent fièrement devant un drapeau confédéré, symbole ségrégationniste du Sud américain, leurs visages grimés en « blackface », des blancs qui se déguisent de manière caricaturale en noirs, un autre symbole raciste. La photo de ce couple n'est que l'un des témoignages racistes compilés par Insanul Ahmed dans une anthologie sobrement intitulée : « Jour 1 dans l'Amérique de Trump. »

Des dizaines de témoignages qui font état de remarques racistes au lendemain de l'élection du candidat républicain. « Quelqu'un dans la rue à Los Angeles a crié à l'une de mes collègues de travail latino de retournez d'où [elle] ven[ait] #TrumpsAmerica ». Parmi d'autres témoignages, une vidéo fait froid dans le dos : un homme filme sa voiture taguée avec les mots « Nigger », « négro », « Fuck You », « Va te faire f***** » et « Trump ». Des femmes musulmanes s'interrogent aussi sur la possibilité de continuer à porter leur foulard « pour leur propre sécurité ». Des mères racontent que leurs enfants ont été pris à partie par certains de leurs camarades de classe, l'une d'entre elles poste des photos des coups donnés à son fils, sous les insultes de « stupide Mexicain ». En plus d'insultes parfois très violentes, plusieurs agressions physiques sont aussi rapportées, notamment sur des campus.

Tout au long de sa campagne,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant