Transports: ce à quoi les Parisiens échappent

le
0

Une étude de l'application Moovit révèle que le temps d'attente des transports en commun à Paris est moindre par rapport à d'autres grandes villes du monde.

Les Parisiens mesurent-ils vraiment leur chance? Certes, ils perdent chaque jour 22 minutes en moyenne à attendre leur bus, RER, métro ou tramway, ce qui correspond à 81 heures par an. Mais parmi les grandes villes du monde, Paris fait office de bon élève. C'est ce que révèle une étude conduite par l'application Moovit auprès d'un échantillon de 13.000 utilisateurs -l'application en compte 15 millions.

Avec 22 minutes d'attente, Paris échoue au pied du podium des villes où l'on attend le moins derrière trois autres villes européennes, Barcelone, Milan et Madrid. Mais elle distance d'autres capitales, qui apparaissent moins confortables pour les usagers des transports en commun. Ils arpentent les quais 32 minutes en moyenne à Rome et 35 minutes à Londres. En queue de peloton, Los Angeles et Rio de Janeiro constituent le cauchemar des impatients, avec 41 minutes d'attente moyenne.

L'étude précise que l'attente est d'autant moins supportable quand les usagers disposent de peu d'informations sur le temps qu'ils devront patienter. Ne pas savoir quand le prochain bus ou train va arriver et si l'itinéraire emprunté est le plus rapide pour arriver à destination constituent les deux plus grandes sources d'énervement des usagers.

Or, à Paris, ces problèmes ne se posent pas. Les panneaux d'affichage de la RATP et de la SNCF, tout comme leurs applications ainsi que Moovit, disponible en France depuis juin 2013, permettent de connaître facilement l'horaire du prochain passage de son moyen de transport voire le temps qu'il reste à attendre pour cela, tout comme l'itinéraire recommandé. Un minimum pour certains... que d'autres nous envient pourtant.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant