Toutes les annonces de François Hollande

le
2
François Hollande, durant la conférence de presse du 5 février.
François Hollande, durant la conférence de presse du 5 février.

POLITIQUEPopularité. "J'ai forcément changé", dit François Hollande à propos des événements de début janvier, "le pays aussi". Mais le président a promis jeudi de continuer à prendre des "décisions", "jusqu'au bout" et quoi qu'il lui en coûte, malgré l'amélioration de sa popularité dans les sondages. "La popularité ne doit jamais être un facteur de décision. Moi, j'ai pris des décisions avec une popularité très faible (...) et j'en prendrai avec une popularité un peu plus élevée. Mais je prendrai toujours des décisions", a insisté le président. "Ce qu'on attend du président de la République, c'est de prendre des décisions en fonction (...) de la réalité et en fonction aussi de la légitimité qui est la sienne", a-t-il poursuivi. "Et je ne regarde pas ces sondages comme étant des sondages qui d'un seul coup m'autoriseraient à relâcher la pression, au contraire", a-t-il assuré. "Ce qui vient de se produire me crée une responsabilité plus élevée encore", a affirmé le président.Réformes. "Le Parlement devrait réfléchir sur les procédures", a demandé le chef de l'État. "Est-ce que c'est possible de faire, pendant plusieurs mois, un débat sur un texte qu'on considère comme urgent ?" "Il nous faut changer ces procédures, c'est vrai pour le Parlement, c'est vrai pour le gouvernement : aller beaucoup plus vite." Par ailleurs, Hollande a confirmé qu'il n'engagerait des réformes des institutions "que si...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JOG58 le vendredi 6 fév 2015 à 11:37

    comme menteur peut-on faire mieux ? comme efficace peut-on trouver pire ? bref ! toutes ses annonces et autres blabla n'impressionnes personne....

  • frk987 le jeudi 5 fév 2015 à 11:15

    En attendant la sixième aussi inutile que les 5 autres................quand on est nul on est nul....alors peu importe la communication. Il y a deux sujets : la dette et le chômage et pour la 5 eme fois il ne parlera ni l'un ni de l'autre mais il va vous enfumer sur les attentats......c'est ça le PS !!!!!