Tour de France : la caravane des syndicats ne sait pas où elle va

le
0
Romain, animateur sur la caravane de l'intersyndicale sur le Tour de France, interprète le célèbre titre Tata Yoyo.
Romain, animateur sur la caravane de l'intersyndicale sur le Tour de France, interprète le célèbre titre Tata Yoyo.

Villefranche-de-Rouergue (Aveyron), jeudi 7 juillet, sixième étape du Tour de France. 11 h 45 : une poignée de caravaniers en polo vert citron installent un podium éphémère sur la place de Saint-Jean sous l'?il interrogatif des passants. Orné des logos CGT, CFDT, CFTC, FO et Fepem (Fédération des particuliers employeurs de France), le chapiteau blanc qui l'accompagne prend peu à peu place aux côtés du stand de glaces Cornetto, fournisseur officiel de la Grande Boucle. Venus délivrer un « message utile » aux 1,6 million de travailleurs à domicile ? assistantes maternelles, employés d'entretien, etc. ?, les partenaires sociaux du secteur ont décidé, pour la deuxième année consécutive, de sillonner les routes de France sous une bannière commune au nom de la lutte contre le travail au noir.

Sans grande surprise, les premiers spectateurs de la fête de juillet semblent plus attirés par la roue de loterie multicolore en évidence près de l'estrade que par le slogan « Travail déclaré, tous protégés ! » de l'intersyndicale. Cela tombe bien, l'heure est au quizz musical ! Claude, l'animateur chargé de l'« espace d'information », fait déjà miroiter casquettes et porte-clés à une foule au taquet. Pendant plus de deux heures, le comédien fera son numéro avant que ses collègues de la caravane publicitaire ne lui volent la vedette.

14 heures : partis...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant