Toulon : un attentat contre des militaires déjoué fin octobre

le , mis à jour à 00:09
1
The Mistral-class amphibious assault ship and helicopter carrier Dixmude is pictured on October 16, 2013 in the naval base of Toulon, southern France. AFP PHOTO / PATRICE COPPEE
The Mistral-class amphibious assault ship and helicopter carrier Dixmude is pictured on October 16, 2013 in the naval base of Toulon, southern France. AFP PHOTO / PATRICE COPPEE

A en croire une information du Petit journal de Canal +, un attentat visant des personnels de la base navale de Toulon aurait été déjoué le 29 octobre dernier. Un communiqué du ministère de l'Intérieur, publié ce mardi soir sur Twitter, confirme d'ailleurs qu'un suspect a bel et bien été interpellé et écroué fin octobre.

 

  

  

L'homme, un Français de 25 ans, se serait coordonné avec un jihadiste en Syrie. Il aurait tenté de se procurer une kalachnikov et se serait fait livrer un couteau de combat et une cagoule. Les deux colis ont été interceptés, permettant ainsi son interpellation. Face aux enquêteurs, le jeune homme a reconnu qu'il "préparait une action contre des militaires à Toulon mais n'avait pas encore de plan plus précis". Selon

Le Parisien, "il aurait reconnu être en relation avec un jihadiste français de 21 ans, originaire de Roubaix et qui est sur le front en Syrie".

12 000 personnes travaillent pour l'arsenal

Le suspect n'était pas inconnu de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Il était même sous le coup d'une interdiction de sortie de territoire depuis le début de l'année 2015, "en raison de sa radicalisation et de ses soutiens affichés aux thèses jihadistes", précise le ministre de l'Intérieur.

Comme le rappelle le quotidien Nice-Matin, "le port militaire de Toulon abrite la majeure partie de la force d'action...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le mardi 10 nov 2015 à 23:28

    les lits d’hôpitaux psychiatriques ont été fermés...ils sont désormais en liberté !