Touchée à la tête par un ballon à la récré : 6 001 euros d'indemnité

le
1
Recevoir un ballon sur la tête dans une cour de récré peut rapporter gros (illustration).
Recevoir un ballon sur la tête dans une cour de récré peut rapporter gros (illustration).

Ne dira-t-on jamais assez les dangers et périls des cours de récréation ? Le 2 décembre 2008, une auxiliaire de vie scolaire est heurtée à la tempe droite par le ballon lancé au pied par un élève de 9 ans. Il joue avec d'autres dans la cour d'une école de Saint-Lô, dans la Manche. Hospitalisée une semaine plus tard à la suite de ce choc, l'auxiliaire n'a pu, en raison de son inaptitude physique, donner suite, dit-elle, au contrat de travail qu'elle aurait dû signer le 18 janvier 2009. L'arrêt maladie est prolongé jusqu'au 15 mai 2009.

« Conversion hystérique »

Suivent deux expertises, dont une co-réalisée par un psychiatre. Le syndrome vestibulaire (affection du sens de l'équilibre et des mouvements) est bien en relation directe avec le choc initial. En revanche, le « syndrome de conversion hystérique que la victime a développé n'est nullement la suite directe et certaine de ce même choc. Ce syndrome représente la décompensation d'une personnalité pathologique ».

Sur ces bases, l'auxiliaire assigne en responsabilité le père du footballeur devant le tribunal de Coutances. En juillet 2013, le tribunal rejette la demande : « Il est impossible de retenir une implication du jeune garçon dans l'accident dont l'existence même ou sa nature, si son existence devait être reconnue, n'est pas déterminable. »

Elle demande 65 500 euros

L'auxiliaire fait appel en réclamant...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cmoineau il y a 8 mois

    le ballon appartient à qui??