Total va supprimer 180 postes à La Mède, sans licenciement

le
1
TOTAL VA CESSER DE RAFFINER DU PÉTROLE BRUT À LA MÈDE
TOTAL VA CESSER DE RAFFINER DU PÉTROLE BRUT À LA MÈDE

PARIS (Reuters) - Total a confirmé jeudi l'arrêt fin 2016 du traitement du pétrole brut, déficitaire, dans sa raffinerie de La Mède (Bouches-du-Rhône) et la suppression de 180 postes sur ce site, sans licenciement sec.

Le groupe pétrolier investira 200 millions d'euros à La Mède pour y créer la première bio-raffinerie française afin de répondre à la demande croissante en biocarburants. Total investira aussi 400 millions d'euros pour moderniser la raffinerie de Donges (Loire-Atlantique) avec la production de carburants moins soufrés, plus rentables.

Sur les 430 postes que compte actuellement le site de La Mède, 250 postes seront maintenus sur la plate-forme, a précisé Total dans un communiqué.

"La baisse des effectifs se fera progressivement par des départs anticipés à la retraite, des offres de postes sans mobilité géographique contrainte pour les salariés non cadres, principalement vers le groupe et ses filiales, et des mutations de cadres."

(Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le jeudi 16 avr 2015 à 12:43

    C'est vraiment la Mède.