Thomas Guénolé : "Hollande a parlé aux médias, pas aux Français"

le
0
François Hollande lors de sa quatrième conférence de presse du quinquennat à l'Élysée.
François Hollande lors de sa quatrième conférence de presse du quinquennat à l'Élysée.

La quatrième conférence de presse du quinquennat de François Hollande intervenait dans un contexte de rentrée particulièrement difficile. Le président a prononcé, jeudi 18 septembre, un discours liminaire de vingt minutes suivi de deux heures de questions-réponses avec les journalistes. Une conférence qui a réservé une très grande place aux problématiques diplomatiques et militaires, et où l'économie a été moins centrale que lors des exercices précédents. Le politologue Thomas Guénolé revient sur cette quatrième conférence de presse. Le Point : Que retenez-vous du discours de François Hollande ? Thomas Guénolé : On ne va pas se mentir, c'était chiant et interminable. Il y avait un vrai problème de format. La durée totale du discours était trop longue. Et les réponses aux questions des journalistes étaient aussi trop longues. Il faut qu'il regarde des conférences de presse de Sarkozy pour apprendre à faire plus court. Au plus bas dans les sondages, le président a-t-il enfin réussi à s'adresser directement aux Français ? Il a répondu aux préoccupations des médias. Pas à celles de la population. Certes, il a parlé du chômage, mais pas du système éducatif, pas de la santé, pas de l'immigration, pas de l'insécurité, pas des banlieues, pas de l'écologie et pas de la qualité des services publics. Il est responsable d'avoir fait un discours qui ne correspond pas aux thèmes qui touchent la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant