Théorie du genre : Najat Vallaud-Belkacem réfute le pape

le
1
Le souverain pontife a rappelé la nécessité d'accueillir les personnes homosexuelles et transsexuelles avec miséricorde, mais a jugé que la théorie du genre était contre des choses naturelles.
Le souverain pontife a rappelé la nécessité d'accueillir les personnes homosexuelles et transsexuelles avec miséricorde, mais a jugé que la théorie du genre était contre des choses naturelles.

Najat Vallaud-Belkacem ne décolère pas, depuis que le pape François a accusé les manuels scolaires de propager un « sournois endoctrinement de la théorie du genre ». « Je regrette cette parole pour le moins légère et infondée », a lancé la ministre de l'Éducation nationale au micro de France Inter lundi matin.

« Je vois qu'il aura été lui aussi victime de la campagne de désinformation massive conduite par les intégristes, la fondation Lejeune, VigiGender et d'autres. [...] Je conseille au Pape, lors de l'un des ses prochains déplacements en France, [...] de feuilleter lui-même ces manuels scolaires, et de m'expliquer en quoi il y aurait une théorie du genre ? qui n'existe pas par ailleurs ? dans ces livres. [...] Y a-t-il écrit que dans la vie, l'égalité entre les femmes et les hommes signifie que l'on puisse changer de sexe ? Quand on parle d'égalité des sexes, dans les manuels scolaires comme dans les programmes scolaires, on parle de la nécessité de ne pas hiérarchiser entre un sexe et un autre, de lutter contre les violences faites aux femmes, de lutter contre le sexisme, de lutter contre le harcèlement sexiste qui fait des morts ». Et la ministre d'inciter les familles « à ne faire confiance qu'à elles-mêmes, à ouvrir les manuels de leurs enfants, à regarder ce qu'il y a dedans et à cesser toutes ces inepties ».

« Être une fille »

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • masson33 il y a 2 mois

    Elee devrait commencer par dire aux familles musulmanes que la femme est l'égale de l'homme, qu'elle décide de sa vie, de son habillement, de ses fréquentations et de vivre avec qui elle veut..et que son corps lui appartient. Pour le reste...son successeur y pourvoira avec compétence...