Thaïlande : dans l'enfer du "Temple aux tigres"

le , mis à jour le
0
Les moines bouddhistes se livraient-ils à du trafic d'animaux ?
Les moines bouddhistes se livraient-ils à du trafic d'animaux ?

Depuis des mois, voire des années, des soupçons pesaient à l'encontre de ce Temple des tigres, devenu au fil du temps davantage une attraction touristique qu'un haut lieu de spiritualité. Pourquoi les tigreaux, nourris au biberon devant des touristes amourachés, se laissaient prendre en selfie, amorphes, sans bouger une oreille ? Étaient-ils drogués ? Bien dressés, répondaient les responsables du temple. Le Wat Pha Luang Ta Bua, installé dans la province de Kanchanaburi, avait jusqu'à présent toujours rejeté les accusations de mauvais traitement et de trafic d'animaux. La donne semble avoir changé.

Vendredi dernier, les moines, qui règnent sur le temple en maîtres des lieux, ont été contraints de laisser partir leurs 52 tigres. Des employés des parcs nationaux de Thaïlande ont obtenu du tribunal de pouvoir rentrer dans le temple bouddhiste et de le fouiller entièrement. Cela fait une quinzaine d'années que l'État cherche à ramener sous son contrôle les animaux qui y sont abrités. Ce raid est le dernier d'une longue bataille, note The Guardian. Et ce que les enquêteurs ont découvert glace le sang : quarante carcasses de tigreaux retrouvées dans le freezer de la cuisine, selon Adison Nuchdamrong, directeur des parcs nationaux du département.

Des investigations doivent être menées dans les prochains jours pour savoir exactement à quoi étaient destinés les bébés tigres morts. La Thaïlande est...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant