Tesson - À situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle

le
0
Nicolas Sarkozy et François Hollande, deux façons de voir la France et les Français...
Nicolas Sarkozy et François Hollande, deux façons de voir la France et les Français...

La récente tentative d'attentat du quartier Saint-Michel à Paris a réveillé l'inquiétude de l'opinion au sujet du terrorisme et mobilisé la classe politique au point que ces derniers jours ont été dominés par le débat sur le problème, dans la perspective de la prochaine présidentielle. À nouveau, la plupart des commentateurs se sont entendus pour exprimer leur certitude que l'élection se jouerait là-dessus. C'est une hypothèse tout à fait recevable, mais ce n'est qu'une hypothèse. Encore faudrait-il que la menace continue de peser concrètement sur le pays dans les mois qui viennent, et surtout dans les moments proches de la consultation. On observe en effet que, lorsqu'elle se concrétise, elle provoque une puissante réaction émotionnelle, mais dont les effets sont plus éphémères qu'on ne l'imaginerait.

D'autres sujets que celui-ci, et notamment ceux d'ordre social, sont également de nature à déterminer les choix des électeurs pour peu que la crise de l'emploi s'approfondisse (exemple le dossier Alstom) et pour peu que la politique sécuritaire de prévention et de répression porte d'ici là ses fruits. Ce dernier point est la pierre de touche du problème. Le gouvernement en est si conscient qu'il prépare une série de mesures propres à montrer sa détermination dans sa lutte contre le terrorisme, tout en développant un discours humaniste dans la tonalité de celui de François Hollande jeudi dernier à la salle Wagram.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant