Terrorisme : une vaste traque aux djihadistes est lancée

le
0
Abdelhamid Abaaoud avait confié à des témoins pendant sa courte cavale qu'une cellule de 90 djihadistes était prête à passer à l'action en Ile-de-France. Capture d'écran d'une vidéo de propagande.
Abdelhamid Abaaoud avait confié à des témoins pendant sa courte cavale qu'une cellule de 90 djihadistes était prête à passer à l'action en Ile-de-France. Capture d'écran d'une vidéo de propagande.

Et si Abdelhamid Abaaoud, considéré comme l'un des cerveaux des attentats du 13 novembre, avait raison ? Et si, comme il l'affirmait devant témoins durant sa cavale post-attentats, il y avait bien plusieurs djihadistes ? « 90 », a-t-il précisé ? en Ile-de-France prêts à lancer des attaques sur le territoire ? En tout cas, les policiers l'ont pris au sérieux. Plusieurs mandats de recherche en diffusion urgente concernant des suspects « d'association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorisme » ont été lancés par la police judiciaire. Sous leur photo, il est indiqué en rouge « individu extrêmement dangereux susceptible de se déplacer avec une arme ».

Les suspects ont fréquenté Abaaoud et/ou Khalid Zerkani, qui avait monté à Bruxelles une filière de recrutement de djihadistes pour la Syrie. Dans une audition devant la Direction générale de la sécurité intérieure, un djihadiste repenti, qui s'est rendu lui-même à la police française à son retour de Raqqa en juin 2015, avait indiqué que les « Franco-Belges » préparaient des attentats en France et en Belgique, faisant allusion au futur réseau Abaaoud et Zerkani. Il s'était lui-même entretenu avec Abaaoud, lequel avait affirmé qu'il était en possession de 25 kilos de TNT en Belgique.

Ce repenti avait également détaillé l'organisation mise en place par Daech pour parvenir à commettre ses crimes en Europe. Selon lui, l'État islamique...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant