Terrorisme : les Français doivent-ils avoir peur ?

le
1
Carte de conseils aux voyageurs français en Afrique et au Moyen-Orient, datée du 26 septembre 2014.
Carte de conseils aux voyageurs français en Afrique et au Moyen-Orient, datée du 26 septembre 2014.

"Sales et méchants". Ainsi sont décrits les Français par l'organisation État islamique, qui appelle à s'en prendre à nos concitoyens depuis que la France participe aux frappes visant à la détruire en Irak. Une menace que les djihadistes ont mise à exécution la semaine dernière avec l'effroyable exécution d'Hervé Gourdel en Algérie. Ce drame a conduit dès le lendemain le ministère des Affaires étrangères à ajouter onze pays (Indonésie, Malaisie, Philippines, Afghanistan, Pakistan, Ouzbékistan, Comores, Burundi, Tanzanie, Somalie et Ouganda) à sa liste des États où les Français sont invités à la "plus grande prudence". Problème, en l'absence de cartes ou d'informations complémentaires du Quai d'Orsay, certains sites d'information ont alors composé leur propre infographie. Sans pour autant faire de distinction entre les différents degrés de vigilance selon le pays. Ainsi, l'ensemble du continent africain, dont le Maghreb, mais aussi tout le Moyen-Orient se sont retrouvés colorés en rouge. "Une bombe nucléaire", pointe aujourd'hui René-Marc Chikli, président du syndicat des tour-opérateurs Seto. "La communication du Quai d'Orsay a été si mauvaise qu'il y a eu confusion entre vigilance et interdiction de se rendre dans ces pays, déplore-t-il. Une vraie Bérézina pour les réservations." Maroc, Tunisie, Égypte mais aussi Turquie, toutes les destinations qui, a priori, ne constituaient pas de risque, ont été touchées. "Nos...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 2 oct 2014 à 14:01

    bof celui qui vit au sommet de la montagne ne risque pas grand chose...celui qui prend le RER en heure de pointe...certainement plus !!!!