Telegram, l'application favorite des djihadistes de l'État islamique

le
0
Le logo de l'aplication Telegram, photo d'illustration.
Le logo de l'aplication Telegram, photo d'illustration.

"Pourquoi basculer sur Telegram ? La confidentialité : les messages Telegram sont extrêmement chiffrés et peuvent s'autodétruire." Telle est la promesse de cette aplication russe, ultra-sécurisée, rivale de WhatsApp. Une confidentialité qui a attiré l'organisation État islamique, séduite par la possibilité d'envoyer des messages écrits, des photos ou encore des vidéos chiffrés à des utilisateurs multiples, sans risque que ceux-ci soient interceptés. L'avantage de cette application est qu'elle est disponible sur la plupart des supports : iOS, Android et Windows Phone, ou encore dans une version web, une application MacOS, une autre pour Windows et même une pour Linux. C'est notamment via ce service que les attentats de Paris ont été revendiqués, ainsi que le crash de l'avion russe dans le Sinaï le 31 octobre dernier.

78 comptes de djihadistes fermés

L'organisation islamiste avait établi un classement des applications de communication en fonction de leur degré de confidentialité afin de faciliter la communication la plus discrète possible, d'après le Wall Street Journal. Elle y recense les applis considérées comme "peu sûres", comme Viber ou WhatsApp, celles qui sont "moyennement sûres", "sûres" ou "très sûres", comme Telegram. "Troublé d'apprendre que des comptes publics de Telegram ont été utilisés par l'EI pour répandre sa propagande", le fondateur de la messagerie sécurisée a annoncé jeudi avoir fermé...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant