"Tel-Aviv sur Seine" : Anne Hidalgo s'explique

le
0
La maire socialiste de Paris Anne Hidalgo.
La maire socialiste de Paris Anne Hidalgo.

Anne Hidalgo ne compte pas renoncer à « Tel-Aviv sur Seine ». Alors que l'événement prévu jeudi provoque depuis plusieurs jours une polémique, s'attirant les critiques d'élus du Parti de gauche, et plus précisément de Danielle Simonnet, la maire socialiste de Paris s'explique ce mardi dans une tribune au

Monde

. « Pourquoi Tel-Aviv ? » interroge l'édile. « D'abord, parce qu'elle est une ville balnéaire appréciée des noctambules du monde entier (?). C'est surtout une ville avec laquelle nous échangeons régulièrement dans les domaines de la culture et des nouvelles technologies », explique l'élue.

Comme son premier adjoint Bruno Julliard avant elle, qui avait appelé à ne pas faire « l'amalgame entre la politique brutale du gouvernement israélien et Tel-Aviv », Anne Hidalgo dissocie la ville capitale de l'État d'Israël du pays, rappelant que « même dans le contexte enlisé et violent du conflit israélo-palestinien, Tel-Aviv reste une ville ouverte à toutes les minorités, y compris sexuelles, créative, inclusive, en un mot une ville progressiste, détestée à ce titre en Israël par tous les intolérants. »

« Échanger plutôt que boycotter »

« Comme maire et comme femme politique engagée en faveur de la paix et du vivre-ensemble, je ne saurais rendre une ville ou une population comptable de la politique de son gouvernement », ajoute la socialiste, pour qui il...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant