Taubira: "parfois résister c'est partir"

le
0

Christiane Taubira quitte le gouvernement "sur un désaccord politique majeur". À gauche ils sont nombreux à lui rendre hommage, en particulier ceux qui ont claqué la porte avant elle. À droite on jubile, depuis le début du quinquennat de François Hollande Christiane Taubira était la cible favorite de la droite et de l'extrême droite. La nomination de Son successeur, Jean-Jacques Urvoas, inquiète les défenseurs des libertés numériques. En effet, il fût l'architecte de la loi sur le renseignement.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant