Talamoni : "Être indépendantiste, ce n'est pas déclarer la guerre à la France"

le
0
Jean-Guy Talamoni, le président de l'Assemblée corse, se dévoile dans un livre publié aujourd'hui.
Jean-Guy Talamoni, le président de l'Assemblée corse, se dévoile dans un livre publié aujourd'hui.

Faire bouger les lignes de l'opinion nationale. C'est l'un des objectifs de Jean-Guy Talamoni. Le (très clivant) président indépendantiste publie aujourd'hui Avanzà ! La Corse que nous voulons aux éditions Flammarion. Un livre-plaidoyer pour essayer de « faire comprendre » l'île de Beauté. À la tête de l'Assemblée de Corse depuis les régionales de décembre, qu'il a remportées grâce à une alliance avec l'autonomiste Gilles Simeoni, Jean-Guy Talamoni veut désormais avancer avec d'autres armes que celles de la lutte armée qu'il a longtemps soutenue. Et nouer un lien « amical » avec la France.

Le Point.fr : Un éditeur du « pays ami » pour publier votre ouvrage. Étonnant pour un indépendantiste corse...

Jean-Guy Talamoni : Ce livre est une idée de Flammarion. La maison d'édition m'a contacté après notre prise de responsabilités de décembre. Interpellée par la prestation de serment sur la Giustificazione le jour de notre investiture, elle a souhaité approfondir la « question corse ». Avec comme fil rouge un aller-retour permanent entre l'actualité et l'histoire. Notamment celle du républicanisme corse du XVIIIe siècle mis en ?uvre par Pascal Paoli [le chef de l'État corse qui a existé entre 1755 et 1769, NDLR] que j'ai par ailleurs étudiée en tant qu'enseignant-chercheur à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant