Syrie : de "nombreux proches" de Bachar el-Assad embauchés à l'ONU ?

le , mis à jour le
0
Selon The Guardian, l'ONU emploierait de nombreux proches du président syrien Bachar el-Assad à Damas.
Selon The Guardian, l'ONU emploierait de nombreux proches du président syrien Bachar el-Assad à Damas.

Alors que les violents combats en Syrie sont scrutés par le monde entier, cette révélation pourrait faire du tort à l'ONU, attachée à son image d'impartialité. Le journal britannique The Guardian dévoile ce vendredi des documents ayant fuité de l'ONU selon lesquels l'organisation mondiale emploie à Damas de « nombreux amis et politiques liés au président » Bachar el-Assad ou de ses ministres de haut rang.

Ces personnes auraient notamment été embauchées dans des organismes de secours comme le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Selon un ancien responsable de l'Organisation des Nations Unies interrogé par le Guardian, chaque institution spécialisée dans les opérations de secours compterait au moins « une personne gravitant dans le cercle immédiat des figures politiques syriennes ». L'information fait vivement réagir certaines ONG, comme The Syria Campaign qui a déclaré au Guardian qu'il était « absolument inconcevable qu'une agence de l'ONU censée aider les réfugiés puisse employer des proches d'Assad ».

« Refléter la diversité de la société syrienne »

De son côté, l'ONU clame toujours son impartialité. Un porte-parole de l'organisation explique au journal britannique que « les liens familiaux ne sont pas pris en compte » lors des embauches, et que « des enquêtes ne sont même pas...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant