Sur une île turque, la villa de Léon Trotski est à vendre

le
1

Située sur l’île de Büyükada, cette grande demeure dont la surface est un peu inférieure à 1000 mètres carrés a été mise en vente pour 4,4 millions d’euros.

Dix-huit chambres, cinq salles de bain et un immense terrain: l’ancienne maison du leader révolutionnaire russe Léon Trotski sur l’île de Büyükada, au large d’Istanbul, est en vente. Selon une annonce publiée samedi dans le journal Hürriyet, cette vaste demeure de 950 m2 surplombant la mer de Marmara cherche preneur pour 4,4 millions de dollars.

Construite il y a 150 ans, la maison de trois étages possède un terrain de près de 3600 mètres carrés, précise l’annonce. «L’ancien révolutionnaire a vécu quatre ans dans cette maison lorsque sa première, sur l’île de Büyükada également, a brûlé», a expliqué l’ancien maire de l’île Mustafa Farsakoglu, joint par l’AFP. Mais, selon lui, la bâtisse «tombe en ruines et nécessite des travaux conséquents». Elle est aussi privée de chauffage.

Un bâtiment classé

C’est en 1929 que le fondateur de l’Armée rouge est venu s’installer à Büyükada, la plus grande île qui forme les îles des Princes, lieu de villégiature privilégié de la bourgeoisie locale. «Si le ministère turc de la Culture s’en donnait les moyens, il pourrait tout à fait l’acheter, la rénover et en faire un haut lieu culturel ainsi qu’un musée», a assuré Mustafa Farsakoglu. «De toutes façons c’est un bâtiment classé, et celui qui l’achèterait ne pourrait en faire ni un logement, ni un hôtel ni un restaurant», a-t-il ajouté.

«Ce n’est pas la première fois qu’on essaye de vendre cette maison mais personne n’en veut», a expliqué de son côté à l’AFP un agent immobilier de l’île souhaitant garder l’anonymat. «Son propriétaire, un Stambouliote, n’a pas procédé aux travaux nécessaires», a-t-il dit. Banni d’URSS en 1929 par Staline, Léon Trotski a été conduit en Turquie où il est resté quelques années avant de poursuivre son exil dans d’autres pays. Il est mort assassiné au Mexique en 1940. Il y possédait également une belle demeure, située à Mexico City.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 3 aout 2015 à 10:49

    C'est ça le communisme bien compris des dirigeants...des villas à 4 Millions d'Euros...et il y a des électeurs !!!! magnifique.