Sundar Pichai : "Google et les médias doivent partager le savoir"

le
0
Le PDG de Google Sundar Pichai était à Sciences po Paris hier.
Le PDG de Google Sundar Pichai était à Sciences po Paris hier.

C'était l'équivalent d'une visite du pape, mais pour les fans de nouvelles technologies. Sundar Pichai, président de Google depuis août 2015, a participé à sa première conférence en France dans un amphithéâtre bondé mercredi. Invité par l'école de journalisme de Sciences po Paris, l'ingénieur de 43 ans a longuement évoqué le rôle que son entreprise avait à jouer dans le partage de l'information.

"Rien n'a plus de valeur que la connaissance, nous pensons que la propager améliore la vie de chacun, c'est le coeur de notre mission et celle des médias. C'est aussi dans l'ADN de la France." Une belle manière de conquérir un audimat formé d'étudiants et de journalistes. Après avoir rendu hommage aux victimes des attentats de Paris ("Google se tient à vos côtés"), Sundar Pichai a expliqué à son audience comment il envisageait ce partage. Aux critiques accusant la firme de vouloir contrôler les médias (et l'information avec), le PDG de Google s'est voulu rassurant : "Nos futurs sont liés."

"AMP", un accès à l'info plus rapide

La grosse annonce de la conférence concernait le lancement d'"AMP", un nouveau format de page Google créé après avoir échangé avec de nombreux éditeurs de contenus, dont plusieurs médias français. L'objectif d'Amp est d'afficher un article "quatre fois plus rapidement sur un mobile qu'à l'habitude" en le consultant directement depuis le moteur de recherche dans un nouveau...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant