Suisse : sauve-qui-peut dans la presse francophone

le
0
Le magazine suisse francophone L'Hebdo, fondé en 1981, disparaîtra définitivement le 2 février.
Le magazine suisse francophone L'Hebdo, fondé en 1981, disparaîtra définitivement le 2 février.

Alain Jeannet, le rédacteur en chef de L'Hebdo, n'a appris que quelques heures avant ses lecteurs que son magazine mettrait définitivement la clé sous la porte le 2 février. L'annonce est d'autant plus brutale qu'il planchait depuis plusieurs mois sur une refonte en profondeur de cet hebdomadaire fondé en 1981. Ralph Büchi, l'éditeur du groupe de presse Ringier (suisse alémanique) et Axel Springer (allemand), explique la décision sans ménagement : « Comme les perspectives 2017 se révèlent également très faibles en ce qui concerne la publicité, nous avons dû tirer la conclusion qu'il n'y avait pas de possibilité de redresser la barre. »

En Suisse romande, c'est un coup de massue. En effet, cet hebdomadaire, fondé par Jacques Pilet, a façonné l'espace francophone. Avant 1981, il n'y avait qu'une presse cantonale. Les lecteurs genevois n'étaient guère informés de ce qui pouvait se passer à Neuchâtel ou à Fribourg. L'Hebdo avait eu toutes les audaces, prônant l'adhésion de la Suisse à l'Union européenne, il avait aussi été le premier à dénoncer le blanchiment d'argent sale. Le tirage, qui avait atteint à la belle époque 60 000 exemplaires, n'était plus que de 35 000. En quatre ans seulement, les recettes publicitaires ont chuté de moitié.

De faibles tirages

Depuis deux ans, pour limiter la casse, les rédactions de L'Hebdo et du quotidien Le Temps, lui aussi édité par...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant