Soupçons de pédophilie dans un grand lycée privé parisien

le
3
Fondé en 1894, Franklin est l'un de ces grands lycées jésuites où sont passés des dizaines d'hommes politiques, chefs d'entreprise et figures du monde des médias. 
Fondé en 1894, Franklin est l'un de ces grands lycées jésuites où sont passés des dizaines d'hommes politiques, chefs d'entreprise et figures du monde des médias. 

Fondé en 1894, le lycée Saint-Louis de Gonzague est une institution. Son association d'anciens élèves rassemble plus de 12 500 personnes. Y figurent de grandes figures de la politique et du monde des affaires. Jean-François Deniau, Bruno Le Maire, Luc Chatel, Jean-Louis Servan-Schreiber, Baudouin Prot, Xavier Fontanet ou encore Jacques-Antoine Granjon y ont suivi tout ou partie de leur scolarité. Des artistes y ont également étudié. Tels Michel Galabru, Antoine de Margerie et Régis Wargnier. Surnommé "Franklin" en référence à son adresse (12, rue Benjamin Franklin, dans le 16e), cet établissement coté est aujourd'hui cité dans une nouvelle affaire de pédophilie. Un ancien élève, âgé de 71 ans, Jean-Pierre Martin-Vallas, dénonce les agissements d'un prêtre qu'il accuse d'avoir agressé sexuellement au moins une dizaine d'enfants.

Les faits sont anciens. Ils remontent aux années 60. Mais s'il a attendu aussi longtemps avant de les révéler, c'est que Jean-Pierre Martin-Vallas ne voulait pas embarrasser ses parents qui étaient des proches du père jésuite en question. Depuis leur mort, il n'a cessé de multiplier les courriers pour que la hiérarchie de la Compagnie de Jésus qui administre cet établissement saisisse la justice. Or, depuis six ans, la direction de ce lycée se refuse à enquêter sur le sujet. "L'institution oppose un silence embarrassé", dénonce-t-il sur France Inter qui a révélé l'affaire ce matin. Face à ce...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 19 avr 2016 à 10:39

    Suite et FIN : Car aujourd'hui, faut être lucide, virer un prêtre qui a fauté il y a 20 ans....alors qu'il n'y a plus un prêtre.....triste constatation et mettez vous à la place de l'évêque.......Au train où vont les choses avec un Vatican dément, la boutique va être en liquidation dans moins d'une génération à cause de la co ie ineffables des papes.

  • frk987 le mardi 19 avr 2016 à 10:24

    Dans tous les établissements scolaires, privés, publics il y a eu, il y a, et il y aura des pédophiles. Il est EVIDENT que ces détraqués choisissent en priorité des professions en contact avec les enfants. Il suffirait qu'une sérieuse enquête de bonnes mœurs soit faite avant embauche, mais pas par des pédophiles !!!! MDR car c'est là où l'on se mord la queue...sans humour !!!!

  • M6749774 le mardi 19 avr 2016 à 09:48

    Pourquoi deux poids deux mesures. Pourquoi ne parle-t-on que des pédophiles religieux et pas de ceux du public ?