Soldes : rabais attractifs mais affluence mitigée

le
0

Malgré de fortes démarques proposées dès le premier jour des soldes d'hiver, l'affluence est restée calme dans les boutiques.

Des enseignes agressives, mais des acheteurs encore frileux. Selon un premier bilan des soldes d'hiver fait par la chambre de commerce de Paris, les enseignes parisiennes ont proposé mercredi de fortes démarques dès le premier jour des soldes d'hiver: - 40 % en moyenne. «Il n'est pas rare de trouver certains produits qui se négocient à - 50 voire même - 60 %», poursuit la CCI de Paris.

Des rabais symptomatiques de la nécessité pour les commerçants d'écouler leurs stocks, après des ventes automnales catastrophiques dues à un hiver trop doux. Malgré ces efforts, l'affluence est restée calme dans les boutiques, pour ce jour qui reste très souvent le plus important en terme de chiffre d'affaires. «Avec des prévisions de dépenses inférieures à 200 euros en moyenne, les consommateurs restent prudents», détaille l'observatoire. En revanche, les principaux sites Internet de e-commerce ont à nouveau enregistré des records de vente. C'est le cas du spécialiste de la vente de chaussures en ligne Sarenza, dont le montant des commandes a augmenté de près de 45 % par rapport au premier jour des soldes d'hiver 2013. Après des ventes privées de 30 % depuis une semaine, le site proposait dès hier des rabais de 60 %. Chez PriceMinister.com, on enregistrait à la mi-journée un doublement des connexions par rapport à un jour normal. En revanche, il n'y a pas eu de phénomène de «rush» dès l'ouverture des soldes à 8 heures, les pics ayant eu lieu à 9 heures, puis à 13 heures et à la sortie des bureaux selon Gfk et Certissim.com.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant