Soissons : les musulmans sous le choc

le
1
Soissons : les musulmans sous le choc
Soissons : les musulmans sous le choc

Ce lundi, le ministère de l'Intérieur recensait cent seize actes de violence commis contre les musulmans en France depuis les attentats perpétrés du 7 au 9 janvier, soit 110 % de plus que ceux comptabilisés pour l'ensemble du mois de janvier 2014. Les mosquées sont devenues des cibles privilégiées puisqu'on dénombre 28 actions contre des lieux de culte, selon le Conseil français du culte musulman. Celle de Soissons en a dangereusement fait les frais, dans la nuit du vendredi 9 janvier. Ses murs ont été la cible de plusieurs coups de feu. Depuis, des militaires sont chargés de la surveillance du lieu. Même s'ils ne restent pas devant toutes la journée comme c'est le cas pour les lieux de culte parisiens.

Cette dernière agression a choqué les fidèles soissonnais, qui, selon leur représentant Nadir Ait, ont dès le lendemain déserté la mosquée. "Nous nous sommes d'abord demandé qui pouvait être l'auteur d'un tel acte avant de s'interroger sur les raisons", raconte l'interprète de la mosquée de Soissons. "Hormis les problèmes de stationnement avec le voisinage lorsqu'il y a du monde le vendredi à la mosquée, explique Nadir Ait, nous n'avions plus aucun problème avec les Soissonnais depuis trois bonnes années."

Mais avec les attentats "les racistes se disent qu'ils ont raison de l'être", déplore-t-il. Pour ce jeune professeur d'histoire-géographie, désormais, "il faut (qu'ils ouvrent leurs protes) pour que les gens (les) connaissent autrement...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le mercredi 21 jan 2015 à 16:23

    Le Syndicat de la magistrature (SM) a appelé mardi la justice à "faire preuve de sérénité" et "résister à l'injonction de la répression immédiate".