Sept agresseurs de migrants incarcérés dans le Nord

le
0

LILLE (Reuters) - Sept hommes interpellés en flagrant délit d'agression de migrants jeudi à Loon-Plage (Nord) ont été mis en examen et placés en détention, a-t-on appris vendredi auprès du parquet de Dunkerque. Ils seront poursuivis pour des faits de "violences volontaires".

Les sept hommes ont nié devant les policiers les faits d'agression et affirmé qu’ils étaient armés pour se défendre.

Agés de 24 à 50 ans, originaires du Nord pour la majorité d'entre eux, ils avaient été interpellés dans une zone déserte fréquentée par les migrants à proximité de la côte à Loon-Plage dans la nuit de mercredi à jeudi.

Quatre Irakiens ont été légèrement blessés.

Des barres de fer avaient été saisies par les policiers sur place et dans le véhicule des agresseurs, des proches de mouvement anti-migrants de Calais.

Ces interpellations sont intervenues dans un contexte de tension autour des camps de migrants de Calais et Grande-Synthe, des associations humanitaires dont Médecins du Monde ont dénoncé des agressions contre des migrants depuis le début de l’année.

Le parquet de Boulogne a ouvert une enquête fin janvier sur des faits d’agression. Cette enquête a été confiée à la police de Coquelles.

(Pierre Savary, édité par Guy Kerivel)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant