Sénatoriales 2014 : la droite part favorite

le
0
La ministre de la Justice Christiane Taubira s'adresse aux sénateurs le 4 avril 2013 (photo d'illustration).
La ministre de la Justice Christiane Taubira s'adresse aux sénateurs le 4 avril 2013 (photo d'illustration).

Les sénatoriales ne vous intéressent pas ? Vous avez tort ! S'il est moins médiatisé que l'Assemblée nationale, le Sénat, qui représente les collectivités locales, est particulièrement important en ce qu'il détient une partie du pouvoir législatif. À ce titre, il vote la loi et contrôle le gouvernement. Décryptage de l'élection 2014.Quels sont les enjeux ?

Les 348 sénateurs ont un mandat de six ans et siègent au Palais du Luxembourg. Le Sénat est renouvelé par moitié tous les trois ans. La prochaine élection, qui aura lieu le 28 septembre 2014, doit permettre d'élire 178 sénateurs par un collège de 87 500 "grands électeurs", formé à 95 % par les représentants des communes. L'élection se déroule dans 58 départements métropolitains, un département d'outre-mer, 4 collectivités d'outre-mer et 6 circonscriptions des Français de l'étranger. Pourquoi la droite est-elle favorite ?

La victoire de la gauche au Sénat il y a presque trois ans était une première historique sous la Ve République. Mais, à la chambre haute, l'alternance, c'est comme l'amour, elle dure trois ans : les élections municipales de mars où plus de 150 villes de plus de 9 000 habitants ont basculé à droite devraient changer la donne. Et avec les mauvais chiffres du chômage et du déficit public, les couacs gouvernementaux, les scandales à répétition, et notamment le livre de Valérie Trierweiler et l'affaire Thévenoud,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant