Sénat : la boîte noire s'entrouvre

le
5
Le palais du Luxembourg, qui abrite le Sénat, à Paris.
Le palais du Luxembourg, qui abrite le Sénat, à Paris.

À la suite de notre article publié mercredi 20 mai sur les finances opaques du Sénat, la questure a accepté d'ouvrir une petite porte. Jean-Marc Todeschini, sénateur PS de Moselle, est le premier questeur, chargé d'un budget de près de 350 millions d'euros. Installé dans son bureau, à la table où il se réunit régulièrement avec les deux autres questeurs (un UMP, un PS) pour régler les affaires financières de la chambre haute, il ne veut pas ouvrir ses livres de comptes mais consent à les commenter.

Tout d'abord, la questure, assure-t-il, n'a rien à voir avec les versements suspects effectués par deux associations à certains sénateurs, ce qui a justifié l'ouverture d'une information judiciaire pour détournement de fonds publics, abus de confiance et blanchiment : "La questure verse chaque mois, par virement, une somme fixe aux différents groupes politiques en fonction de leur importance. Pour l'UMP, c'est 3 690 288 par an. Pour le PS, 3 781 085. En aucun cas, il n'y a le moindre chèque. Il est impossible, je vous le garantis, que de l'argent ait été versé par la questure à une association. Sinon, je finirais en prison !" Parole de questeur, donc...

Fini, les indemnités de chauffage !

Mais surtout, Jean-Marc Todeschini insiste sur un point particulier et difficilement perceptible pour le commun des mortels : les sénateurs se serrent la ceinture. "Nous avons baissé de 20 % les indemnités versées aux questeurs, de 30 % les crédits...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2941863 le vendredi 23 mai 2014 à 15:51

    LOL! effet d'annonce avant le grand Jour de dimanche ou les socialos vont se prendre la raclée du siècle et ou Marine ressortira en vainqueur

  • M3365316 le vendredi 23 mai 2014 à 15:03

    vous êtes en couple ?

  • M940878 le vendredi 23 mai 2014 à 14:24

    va falloir ressortir la grande veuve

  • M8252219 le vendredi 23 mai 2014 à 09:47

    Ils vivent comme les princes et aristocrates du moyen-age dans une bulle à des années lumières de la vie quotidienne des citoyens et incapables de s'en rendre compte !!!!!! faut-il un autre 1789 mr Guillotin

  • M2734309 le vendredi 23 mai 2014 à 09:30

    On nous prend vraiment pour des jambons !