Séisme dans le centre de l'Italie, au moins six morts

le
0
PLUSIEURS MORTS DANS UN SÉISME DANS LE CENTRE DE L'ITALIE
PLUSIEURS MORTS DANS UN SÉISME DANS LE CENTRE DE L'ITALIE

ROME (Reuters) - Un puissant tremblement de terre a secoué le centre de l'Italie aux premières heures de mercredi, faisant tomber des bâtiments et causant la mort d'au moins six personnes, selon un premier bilan fourni par les autorités.

Les communes les plus touchées sont apparemment Accumoli, Amatrice, Posta et Arquata del Tronto, a précisé un porte-parole des pompiers. Les hélicoptères seront envoyés dès le lever du jour pour évaluer les dégâts, a-t-il dit.

Le maire de la commune d'Accumoli a indiqué qu'un certain nombre de bâtiments avaient subi des dégâts importants.

"Quatre personnes sont sous les décombres, mais elles ne montrent aucun signe de vie. Deux parents et deux enfants", a déclaré le maire, Stefano Petrucci, à la RAI, la chaîne de télévision publique.

Deux personnes seraient également mortes dans le village voisin de Pescara del Tronto, selon la police citée par la RAI.

Le maire d'Amatrice a fait état de dégâts importants.

"La moitié de la ville est partie", a déclaré Sergio Pirozzi à la RAI. "Il y a des gens sous les décombres (...). Il y a eu un glissement de terrain et un pont pourrait s'effondrer."

L'USGS, l'institut américain de géophysique, a chiffré à 6,2 la magnitude du séisme qui s'est produit peu après 03h30 (01h30 GMT) et dont l'épicentre a été situé près de la ville de Norcia en Ombrie.

Les services de la protection civile ont qualifié le tremblement de terre de "grave".

A Rome, qui est située à 170 km environ de l'épicentre du séisme, de fortes secousses ont réveillé les habitants de la capitale. Les meubles ont tremblé et la lumière a vacillé dans une grande partie du centre de l'Italie.

Une réplique d'une magnitude de 5,5 a touché la même région une heure après la secousse initiale.

Le dernier gros tremblement de terre en Italie remonte à 2009. Il avait frappé la ville de L'Aquila, la capitale des Abruzzes, faisant plus de 300 morts.

(Steve Scherer, Crispian Balmer, Philip Pullella, Stephen Jewkes et Eleanor Biles; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant