Séisme au Népal : le jour d'après au camp de base de l'Everest

le
0
Le camp de base, village éphémère qui renaît chaque printemps pour accueillir les alpinistes qui tentent l'ascension de l'Everest, est dévasté après le séisme de magnitude 7,8.
Le camp de base, village éphémère qui renaît chaque printemps pour accueillir les alpinistes qui tentent l'ascension de l'Everest, est dévasté après le séisme de magnitude 7,8.

Bon nombre de tragédies se sont déroulées au camp de base de l'Everest. L'avalanche monstrueuse, provoquée par des chutes de séracs et déclenchée par le séisme de magnitude 7,8 qui a frappé le Népal le 25 avril, est là pour le rappeler. Dans la vidéo capturée par l'alpiniste allemand Jost Kobutsch, on entend : "Le sol tremble !" Quelques secondes plus tard, le souffle de l'avalanche projette de la neige mêlée de débris (pierres, glace) sur les tentes du camp de base, où environ mille personnes sont stationnées à 5 345 mètres d'altitude.

Le décrochage le plus spectaculaire, d'après le magazine Outside, s'est produit sur l'épaule nord du Pumori (7 165 mètres), un sommet situé à l'ouest de l'Everest (8 848 mètres) dont les flancs forment le bassin où est situé le camp de base, normalement protégé des avalanches. De ce dernier et de son ambiance bon enfant, il ne reste plus qu'une image désolée. Le sol est jonché de tentes éventrées, de carcasses métalliques, de jouets d'alpinistes. Les chaises, les transats et les tables, tout est renversé. Dimanche, au moins une cinquantaine de personnes ont été évacuées, en hélicoptère, dont vingt et une dans un état critique. D'après Adventure Consultant, une agence néo-zélandaise qui organise chaque année des expéditions vers l'Everest, tous les blessés ont été acheminés vers la ville de Pheriche, puis transférés vers Katmandou.

On dénombre dix-huit morts...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant